Wallonie en Hongrie par des lycéens à Mons.16/09/2015

La Wallonie, et en particulier Mons 2015 sont à l'honneur en cours de français au lycée AKG de Budapest en Hongrie.

Chaque année, un cours de français par semaine est réservé à un atelier d'écriture créative qui débouche sur la publication d'un petit roman en français et en hongrois. En 2015 a été écrit PS : et toi ? . C'est un roman composé de lettres, une fiction, qui met à l'honneur la ville wallonne Capitale européenne de la culture. Si le livre se passe à Mons et tente de la faire connaître entre les lignes, les élèves ont pu aller visiter la ville et revenir dans leur pays la tête pleine de souvenirs à partager. La parole aux élèves :

Projet de classe ?

« Le roman, on a commencé à l'écrire début septembre 2014, mais à ce moment on n'avait pas d'idée concrète de ce qu'on voulait faire. D'abord on a inventé des personnages lycéens qui correspondent entre eux dans le premier chapitre. Pour le chapitre 2, avec les deux amoureux, on a écrit les lettres les plus kitsch possibles. On a montré les événements en écrivant les lettres de deux points de vue différents : qu'est-ce qu'une fille écrit à son copain, et qu'est-ce qu'elle écrit à sa meilleure amie, comment ça varie, la façon dont on s'exprime. Pour le chapitre 3 on a écrit des lettres professionnelles, par exemple des lettres de motivation, de candidature. On a utilisé un langage plus professionnel, plus formel. On a écrit des lettres structurées en essayant d'utiliser une variété de mots. Après les histoires des personnages principaux, ceux qui sortent de ces chapitres, se compliquent et ils commencent tous à interagir entre eux. »

Une création difficile ?

« Dans un roman épistolaire, on n'a pas le regard d'un narrateur, donc les pensées et les sentiments des personnages, on les connaît seulement d'après leurs mots. C'était un peu dur de devoir créer des personnages, mais seulement à travers ce qu'ils écrivent dans leurs lettres, ce qu'ils disent. Un autre point difficile, c'est qu'on a travaillé avec beaucoup de personnages dans des lieux différents, et donc c'était parfois difficile à suivre, même pour nous. Et puis, même si on a situé nos personnages dans des endroits qu'on connaît, il nous a fallu rechercher des choses concrètes pour que notre roman soit réaliste : on a lu des articles sur la vie des Hongrois à Londres, on a recherché des endroits montois sur Google maps, et des événements locaux sur Internet et dans les prospectus de Mons 2015. »

Voyage à Mons ?

« Notre prof nous a donné notre livre le matin du 22 mai 2015, à l'aéroport quand on a pris l'avion vers la Belgique. Mons était pas trop différente de ce qu'on imaginait, un peu plus petite peut-être, mais très jolie. On a découvert des endroits qui avaient un rôle important dans le roman, c'était intéressant parce que c'était à la fois familier et étranger en même temps. On s'est bien amusé, on a participé aux projets de Mons 2015, la ville en jeux, des danses contemporaines. On a adoré les bâtiments et la Grand-Place, la vitalité des habitants, et la boule rouge : ). On a aussi rencontré des gens très aimables, accueillants et chaleureux. En ce qui concerne notre livre, on en a abandonné 4 comme livres voyageurs dans la ville et dans la région. En tout cas, c'était un week-end merveilleux et on s'est bien amusé. On conseille à tout le monde de visiter Mons pour un week-end, mais pour nous c'était une expérience plus marquante car on a découvert la ville vers laquelle tous les chemins vont dans notre roman. »

En savoir plus : www.facebook.com/PSettoiAKG

Vignette: