Feronyl a signé un protocole d'accord avec Lockheed Martin 13/02/2018

L’entreprise mouscronnoise Feronyl, qui fabrique des pièces pour l’aéronautique, a signé un protocole d’accord avec le groupe de défense américain Lockheed Martin . Il prévoit la fabrication de certains composants du chasseur F-35 qui pourrait remplacer les F-16 belges.

Selon les responsables de Feronyl, la signature de ce protocole d'accord “Memorandum of Agreement” (MoA) pourrait apporter un travail additionnel important à l’installation de la société. Il pourrait en outre, lui permettre de développer et d’accroître davantage son expertise.

Le chargé du développement commercial du F-35  pour Lockheed Martin en Belgique, Gregory Day a souligné par ailleurs que “Lockheed Martin est très enthousiaste à l'idée de renforcer sa collaboration avec Feronyl en Belgique et d'explorer mutuellement des opportunités de recherche et de développement qui feront encore davantage de Feronyl un des meilleurs fournisseurs de valeur ajoutée. Nous sommes aussi enthousiastes d’accroître notre présence dans plusieurs marchés clés”.

Une entreprise 100% familiale

Fondée en 1950 par Denis Dedecker, la société Feronyl s’est spécialisée dans la production de pièces de haute précision, notamment dans le moulage par injection de pièces techniques en matières plastiques, composites et métalliques.

A partir de 1980, cette entreprise 100% familiale, s’est lancée dans le secteur de l’aéronautique qui représente aujourd’hui 35% de son chiffre d’affaires. Elle conçoit également des pièces pour d’autres secteurs dont l’industrie pharmaceutique et le génie civil.  

Philippe Dedecker, CEO de Feronyl, a expliqué que l’objectif de la collaboration avec Lockheed Martin,“est non seulement d'apporter un produit exceptionnel sur le marché, mais aussi de créer une valeur ajoutée économique pour la Belgique”.  

Accords avec l’industrie belge

Lockheed Martin et l’un de ses fournisseurs Pratt & Whitney ont également signé dans le courant du mois de janvier d’autres “Memorandum of Agreement” avec des acteurs-clés de l'industrie aéronautique en Belgique.

Le premier accord concerne la société ASCO Industries à Zaventem qui fabrique déjà des pièces importantes pour le  F-35. Le second implique la société Belgium Engine Center (BEC) basée à Herstal et Pratt & Whitney qui fabrique le moteur F-135 du F-35 Lightning II.      

Dans le cadre de la procédure lancée par le ministère belge de la Défense pour l’achat de nouveaux avions de combat, le F-35 est en lice avec le Typhoon du consortium européen Eurofighter, alors que la France propose le Rafale de l’avionneur Dassault.

La date de remise des dernières offres (les "Best and Final Offers") est fixée au 14 février et le gouvernement fédéral devra en principe s’exprimer sur le choix du candidat à la mi-mai 2018.

Par ailleurs, afin d’approcher de nouveaux marchés et d’identifier de nouveaux prospects, Feronyl a participé à  plusieurs événements en collaboration avec l'Agence wallonne à l'exportation et aux investissements étrangers (l'Awex) notamment, en Allemagne et en France. La société a également bénéficié de "Support Participation" pour être présente à titre individuel à des foires et à des salons professionnels et internationaux organisés à l’étranger.      

La chocolaterie Legast : un prix en or pour le chocolat belge 11/10/2018

En août dernier, la chocolaterie Legast s’est illustrée sur...
more

ISSOL : la société belge importe en Chine 17/10/2018

Crée en 2006, la société ISSOL...
more